Ou comment emmener le parfum iodé du bord de mer dans son assiette...

PAPILLOTE_DE_COLIN_AU_KOMBU_La_f_e_Praline 

Le kombu, je ne l'avais utilisé jusqu'à maintenant que sous forme déshydratée (dans la préparation du bouillon dashi) mais cette recherche a attisé ma curiosité. J'ai opté pour du colin, la saveur iodée et le croquant du kombu l'emportant largement sur le goût du poisson !

Par  personne
1 filet de colin lieu (surgelé)
1 lanière de kombu breton frais (au rayon frais des magasins bio)
une portion de riz gohan et un peu de furikake (pour l'accompagnement)

Rincer le kombu, l'égouter, puis découper la lanière en deux si celle-ci est trop large.
Enrouler le filet de poisson de kombu puis le cuire à la vapeur environ 10 minutes.
Réchauffer le riz.
Saupoudrer un petit moule à cake (en silicone ici) de furikake, tasser le riz dessus puis démouler sur l'assiette.

Servir bien chaud avec le poisson !

               PAPILLOTE_DE_COLIN_AU_KOMBU_zoom_La_f_e_Praline

L__toile_bleue_de_PralineVive le kombu: J'ai préféré oublier les autres assaisonnements préconisés dans la recette, personnellement la saveur raffinée du kombu a suffit largement à satisfaire mes papilles. De plus j'ai découvert que ces algues se conservent bien longtemps, quelle surprise de voir une DLUO (date limite d'utilisation optimale) qui s'achève dans PLUS DE 3 MOIS pour un produit frais !

Lexique des ingrédients japonais.